Balade décryptage de publicités #2

Salut à toi!

Après une longue récolte de signatures pour l’initiative “Genève zéro pub”, le GLIP (Genève libérée de l’invasion publicitaire) revient pour te proposer la Balade décryptage de publicités #2, lors de la Journée mondiale sans achats et sans publicités. Ce sera notamment l’occasion de s’auto-former sur les mécanismes de la publicité et d’en décrypter les messages.

—-> Rendez-vous le samedi 25 novembre, 14h30 à l’Almacén (Rue des Grottes 6, 1201 Genève).

Au programme: une balade d’environ 1h-1h30, qui finira à son point de départ à l’Almacén, où l’on continuer la discussion autour d’un goûter! Un infokiosque (brochures, articles, livres à consulter, autocollants) sera aussi à disposition des personnes intéressées.

Si il pleut des hallebardes, on restera à l’Almacén autour d’un bon petit thé et on discutera des dernières campagnes publicitaires en suisse romande, du publisexisme, de la publicité ciblée à la télé et de pleins d’autres choses.

Vivement !

PS: le collectif français R.A.P. (Résistance à l'Agression Publicitaire) mène des actions similaires:
https://antipub.org/no-ad-day-journee-sans-pub-2017/

Le GLIP à la téloche

Une membre du GLIP est allée lundi à la RTS1, débattre face à un publicitaire.

Elle était invitée hier dans l’émission Toutes Taxes Comprises qui a «chaque semaine une approche décomplexée, ludique et didactique» de l’argent… Face à elle, Michael Kamm, patron de la plus ancienne agence publicitaire de Suisse, l’agence Trio.

Le GLIP, au grand complet, la félicite pour avoir joyeusement défendu nos arguments dans un temps si court!

La vidéo se trouve ici !

Balade-action décryptage de pubs – samedi 25 novembre env. 14h30

Heure exacte et lieu du RDV annoncé prochainement ici.

Pour la journée internationale sans achats – le GLIP se mobilise pour une balade-action au détour des affiches publicitaires souvent ignorées, jamais invisibles.

Venez découvrir le monde des publicitaires à travers leurs mécanismes de neuromarketing, rencontrer les mouvements antipubs et apprendre à décrypter l’envers du décors des pubs !

Photo: Laurent Guiraud (TDG)

L’initiative « Genève Zéro Pub » a reçue 4658 signatures !!!

L’initiative “Genève Zéro Pub”, a été déposée hier en fin d’après-midi.

Cette initiative pour laquelle le GLIP, le ROC, Genève sans publicité et Quartiers collaboratifs récoltent des signatures depuis quatre mois a abouti ! Hier, 4658 signatures – plus de 115% de l’objectif – ont été déposées au service des votations de Genève.

Champagne !

Quelques articles
https://www.lecourrier.ch/154080/l_initiative_zero_pub_a_fait_le_plein
https://www.tdg.ch/geneve/initiative-geneve-zero-pub-deposee/story/28941859
https://www.letemps.ch/opinions/2017/11/08/geneve-bientot-publicite

Le GLIP se déplace dans les médias

Ces derniers temps, nous avons été assez occupé.e.s par la récolte des signatures pour l’initiative Genève Zéro Pub, mais nous avons tout de même trouvé le temps d’aller diffuser nos idées dans quelques médias chouettes !

Tout d’abord chez nos ami.e.s de Libradio qui nous ont accueilli-e-s pour une longue émission sur la publicité en générale, et sur l’immonde campagne d’une certaine entreprise de vente en ligne. A écouter ici: partie 1 et partie 2.

Ensuite, un glipiste est allé parler à Radio Sans Chaîne pour une émission live d’une heure qu’on peut écouter ici.

Last but not least, le magazine culturel local en ligne EPIC a fait un super article sur la campagne pour l’initiative avec un autre glipiste. L’article est ici.

Tamedia et Neo Advertising, les liaisons dangereuses.

La pieuvre Tamedia est en train de racheter la société d’affichage Neo Advertising. Les transactions semblent déjà finies et ielles attendent seulement l’autorisation de la commission fédérale de la concurrence. C’est une grosse prise pour Tamedia, qui accroit encore un peu plus sa capacité de nuisance publicitaire. Pourtant, hormis quelques journaux économiques tel que Bilan et l’Agefi (qui ont repris le communiqué des deux entreprises) aucun média n’en a parlé jusqu’à aujourd’hui … Est-ce parce qu’ils appartiennent désormais tous à Tamedia ?

«Nous voulons proposer à nos clients des solutions publicitaires complètes auprès d’un seul prestataire. Avec son approche out-of-home innovante, Neo Advertising représente donc le complément parfait pour Tamedia Advertising.»
                                                     Christoph Tonini, CEO Tamedia

Une petite présentation des acteurs

Le groupe genevois Neo Advertising, fondé en 2003 par Christian Vaglio-Giors (par ailleurs pilote de courses automobile), est aujourd’hui la troisième plus grosse société d’affichage publicitaire de Suisse (1). Il est très difficile d’avoir des informations sur cette entreprise ailleurs que sur son propre site internet, où elle communique très peu de choses.
Neo Advertising a remporté en 2017 deux très gros marchés: la quasi-totalité des affiches de Genève et une part conséquente de celles de Zurich. Un détail croustillant: Neo Advertising a « remporté le marché genevois » grâce au fait qu’ielles proposaient de rouler en voiture électrique. En effet, l’entreprise s’est dotée cet été d’un « code de durabilité » bidon (ça et ça) sur lequel nous reviendrons certainement dans un prochain article.

Tamedia de son côté, est le plus grand groupe de presse privé de suisse. Fondé en 1893, il est détenu aux trois quarts par la famille zurichoise Coninx (2), comptant plusieurs milliardaires. En Suisse romande, Tamedia a racheté notamment La tribune de Genève, Le Matin et Le Matin Dimanche, 24 heures, 20 minutes, Bilan, GHI, Femina, Signé Genève… C’est une belle entreprise qui fait régulièrement des plans de licenciements dans ses journaux, dont le dernier en date a abouti au regroupement des rédactions de 20 minutes et du Matin, ainsi qu’à celles de 24 Heures, Le Matin Dimanche et La Tribune de Genève (3). De plus, Tamedia détient diverses entreprises, de Doodle.com à Ricardo.ch (4)

Continuer la lecture

Le 7 octobre y’a MANIF ! Le Glip soutient la manifestation « Prenons la ville »

 

Pourquoi serons-nous à la manifestation du 7 octobre ?

Parce que le GLIP lutte contre l’envahissement de nos vi(ll)es par la publicité et son monde. La  commercialisation de nos murs, nos toits, nos rues, de tout l’espace public par la publicité progresse sans cesse. Nous réclamons notre droit à décider collectivement de l’occupation de l’espace public.

Parce que la réappropriation de la ville par ses habitant-e-s est au cœur de notre lutte contre la publicité.

Parce que nous situons la lutte contre la publicité dans une perspective plus globale contre le système capitaliste et les oppressions qu’il engendre. Le droit à des logements accessibles pour tou-te-s en est un aspect central.

Quelle que soit votre implication militante, votre place est dans l’espace public et à la manifestation du 7 octobre, venez nombreuxses !

Solidairement,

Le GLIP