Vermibus, le peintre qui dissout la publicité en Europe

Vermibus est un artiste espagnol critique vis-à-vis du système publicitaire. Il s’est établi à Berlin.

Adolescent, Vermibus rêvait de devenir artiste, mais ses professeurs et son entourage l’en ont dissuadé. Pas assez stable, pas assez rémunéré. Sans soutien, il s’est résigné. Il a trouvé un emploi de photographe dans une agence publicitaire pour laquelle il a couvert des événements mondains. Son cahier des charges ne se réduisait pas seulement à photographier des individus, mais à en supprimer ceux qui ne correspondaient pas à la ligne éditoriale. Au bout de deux ans, il s’est fait licencier. Trop idéaliste, trop râleur. Il ne correspondait pas non plus à la ligne éditoriale. Il a alors décidé de redonner une chance à son rêve d’adolescent et s’est établi à Berlin où il a développé une technique de peinture fondée sur l’usage de solvants.

A Berlin, il a aussi pris la décision de se venger du système publicitaire. Oui, de se venger. Mais en étudiant le fonctionnement du système publicitaire il a découvert ses dangers : promotion du consumérisme, destruction de l’environnement, éloge du conformisme, vecteur d’inégalités, influence sur les médias de masse, invasion de l’espace public, surveillance des consommateurs par le biais d’appareils techniques. Son projet de vengeance s’est métamorphosé. D’individuel il est devenu social, de réflexe de l’orgueil il s’est fait réflexion de la conscience. En 2013, il s’est lancé dans le projet Dissoudre l’Europe (Dissolving Europe), qui consistait à se rendre en train dans plusieurs villes du vieux continent, y improviser un petit studio et y détourner des affiches grâce à la technique picturale qu’il avait développée. En 2015, Vermibus a initié la campagne Non à la pub (No Ad) qui a consisté à retirer les affiches publicitaires de leurs supports, laissant une surface blanche interroger les regards des consommateurs.

 

Orientation bibliographique :

 

 

  2 comments for “Vermibus, le peintre qui dissout la publicité en Europe

  1. Meunier
    10 janvier 2019 at 21 h 58 min

    Bonjour,

    Je vis à Lausanne,
    J’ai entendu parler de vous à Pole Sud.
    Je suis intéressé à soutenir votre démarche. J’ai horreur des écrans en ville.
    S’il y a des actions, je me joins à vous si disponible, tenez moi au courant !

    Clément

    • Nicolas
      13 janvier 2019 at 18 h 51 min

      Bonjour Clément,

      Merci de ton intérêt et de ta volonté de nous rejoindre. T es tu inscrit à la newsletter? Les réunions et les différentes actions y sont évoquées. A très bientôt j espère.

      Nico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.