Rolex, l’autre visage de la Suisse

Le Temps du 2 décembre titrait « la philanthropie, l’autre visage de Rolex ». Titrons aussi ce petit billet, en pastiche : « Rolex, l’autre visage de la Suisse » et illustrons par une photographie tirée du fonds Edipresse des Archives cantonales vaudoises. Que montre-elle cette photographie ? Que tout philanthrope qu’il se présente, Rolex impose sa présence royale à la place Chauderon depuis plus de cinquante ans et que le fleuron de l’horlogerie helvétique n’a pas fini de s’asseoir sur le droit de réception des usagers de cette place ou ceux de la fameuse bibliothèque de l’EPFL, qui porte son nom.

rolex_1964