Léon Missile, l’artiste suisse qui bombarde la SGA depuis 2011

Depuis 2011, l’artiste peintre Eric Martinet (alias Léon Missile dans ce cas) domicilié à Lausanne détourne des affiches publicitaires en Suisse et en Allemagne. Ses œuvres populaires et espiègles peuvent être admirées au gré des promenades, in situ. En 2017, un livre a aussi été auto-édité grâce à un financement participatif.

L’origine : A proximité du Grand-Pont, Léon observe la Tour Bel-air, il la croque sur un rouleau de papier de Chine. Son regard s’arrête sur le panneau de la SGA qui campe entre lui et son sujet et si dit que c’est là qu’il faudrait gribouiller. L’origine de son travail est donc accidentelle, pratique et d’ordre artistique.

Son objectif : démocratiser l’art, enchanter la ville avec des paysages urbains, soutien à différentes causes par solidarité.  Il ne placarde pas ses peintures sur les affiches des petites structures qui se défendent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.