Intoxication publicitaire à la rue des Terreaux

Depuis 2009, de plus en plus de commerces installent des bannières textiles verticales devant les façades. En saillis, ces procédés de réclame occupe davantage d’espace que ceux qui n’apparaissent que lorsque l’observateur se tient en face du commerce. Souvent, les bannières ne remplacent pas les procédés de réclame déjà existant. Une accumulation publicitaire de ce type peut être observée à la rue des Terreaux 10 à Lausanne, où la façade d’une succursale de la chaîne Holycow (La Vache !) est dotée de deux bannières verticales en saillies, d’une enseigne horizontale et d’un procédé de réclame autocollant sur la vitrine. Pour des raisons éthiques, Holycow s’approvisionne auprès de producteurs suisses. Il ferait bien de proposer moins de publicité dans leurs menus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.