Vingt mille clients de Swisscom et Migros piratés

Un article paru dans le Temps vendredi 10 mars révélait que les données d’accès (nom d’utilisateur et mot de passe), l’adresse IP de leur routeur de vingt mille clients de Swisscom et Migros (M-Budget) ont été volées par des pirates informatiques. Ces données concernent les clients des services téléphoniques des deux entreprises suisses qui estiment peu probable que les données subtilisées soient utilisées à des fins abusives. A en croire Swisscom et Migros, le vol de ces données est sans mobile. Aucune enquête interne ni aucune analyse des profils des victimes ne sont prévues. On sait pourtant que souvent, ces attaques informatiques cherchent à obtenir ce type de données à des fins publicitaires. Une hypothèse qui n’a été évoquée ni par les deux opérateurs de télécommunication ni par le journaliste de l’article paru dans le Temps. On s’étonne du mutisme de Swisscom et de Migros sachant qu’ils figurent parmi les plus grands trafiquants de données privées de Suisse. Un trafic des données dont ils peuvent tirer meilleur parti grâce à l’usage de la téléphonie IP justement.[1]Technologie qui fait passer les communications téléphoniques par Internet. D’ailleurs, on s’interroge sur le fait que le journaliste de l’article paru dans le Temps, n’aient pas mentionné non plus que le vol n’a pu avoir lieu que grâce au recourt à la téléphonie IP. Swisscom a déjà largement implémenté cette technologie prévoit de l’imposer sur l’ensemble du territoire d’ici la fin de l’année. C’est le cas également des autres opérateurs suisses comme Salt, Orange ou Green, qui eux aussi sont des clients de Swisscom. Malheureusement, il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen efficace de se protéger pour l’utilisateur de la téléphonie IP.

Notes   [ + ]

1. Technologie qui fait passer les communications téléphoniques par Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *