La France interdit à Jcdecaux de surveiller le téléphone des passants

Nous savions déjà que depuis 2015, la SGA et Jcdecaux développaient ensemble un nouveau type de procédé publicitaire extérieur capable de détecter, d’enregistrer et de transmettre le regard des passants. Après deux ans de dispute, en France, le pouvoir judiciaire vient d’interdire à Jcdecaux de surveiller les téléphones portables des passants. Cette décision de justice rassure certainement nos amis Français, mais elle nous inquiète, car Jcdecaux possède 30 % de la SGA. Depuis 2015, la SGA et Jcdecaux développent des procédés publicitaires ayant été interdits en France, que se passe-t-il en Suisse ? Ni les élus, ni la presse ne semble enquêter sérieusement sur ces pratiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *