Mois : décembre 2016

Notre regard n’est pas à vendre. Nos oreilles non plus !

Nouveau danger plutôt inattendu pour notre attention dans les rues : les voitures électriques ! En effet, cette « révolution » technologique de l’industrie automobile nécessite l’introduction de nouvelles lois, ce dont les compagnies industrielles comptent bien tirer profit. On connaissait déjà la subvention par l’État aux acheteurs d’une voiture électrique, sous couvert que ce type de véhicule est plus écolo.… Read more →

Swisscom et le mirage de l’autorégulation

La mise en place par Swisscom, fin novembre, d’un système qui permet le blocage gratuit des appels indésirables peut apparaître, à première vue, comme une victoire pour leurs clients qui n’en peuvent plus de recevoir des appels publicitaires malgré l’apposition d’un astérisque dans le bottin. En réalité, leur nouvelle offre masque à peine leur volonté d’échapper à une modification de loi… Read more →

18 janvier 19 h → stamm à Pôle Sud

Date : 18 janvier 2017 à 19 heures Description : Le stamm mensuel du Clip est un espace de rencontre convivial, gratuit et ouvert à tous. Oui, tous, publicurieux, publicides, publiphobes, publisceptiques, publilogistes et même les publiphiles. On y discute du système publicitaire autour d’un verre, d’un plat de houmous, d’un morceau de pain… Lieu : Pôle Sud, avenue Jean-Jacques… Read more →

Chaque personne ingurgite 5 000 publicités par jour

5000 publicités par jour. Tel est le régime publicitaire que les annonceurs ont réussi à nous imposer. Certains n’hésitant pas à recourir aux neurosciences pour attirer l’attention des consommateurs. Ils cherchent par exemple à identifier les signaux sonores et lumineux les plus susceptibles de captiver les propriétaires d’ordiphones. C’est que la compétition entre annonceurs se fait rude. Un consommateur regarderait… Read more →

L’occupation publicitaire

Selon Karelle Ménine, « dans les rues, les seuls textes autorisés, les seules paroles écrites qui peuvent s’afficher sont ceux de la publicité ». Alors, l’année passée, elle a rédigée une poésie en prose de dix kilomètres dont elle a habillé la ville de Mons. Et pendant quelque temps, le « mobilier urbain » a changé de mode. Enfin, les… Read more →